Le développement moteur chez l’enfant 6-12 mois

Voilà quelques temps, vous avez eu un aperçu du développement moteur chez l’enfant entre sa naissance et son sixième mois établissant les acquis nécessaires avant de marcher sur ses deux pieds. Aujourd’hui, nous poursuivons jusqu’à douze mois qui est l’âge moyen pour amorcer la marche indépendante.

Petit rappel des acquisitions du sixième mois, votre enfant est alors plus mobile et habile dans toutes les positions au sol sur le ventre, le dos, le côté et peut changer d’une à l’autre aisément. Il est alors également apte à maintenir la position assise mais sous surveillance, car il ne peut pas se rattraper sur les côtés ou vers l’arrière. Il se familiarise doucement avec la sensation du sol sous ses pieds lorsque vous le tenez debout mais ne tient pas seul ou avec appui.

Durant son septième mois, il est alors très actif et ne reste pas longtemps dans la même position, car il aime jouer dans plusieurs positions sans éprouver de difficulté. Sur le ventre, il est capable de mettre beaucoup de poids sur ses bras pour pousser sa poitrine loin du sol. Il peut aussi se tenir avec une main et libérer l’autre pour jouer devant lui ou sur le côté. Il amorce pour la première fois des déplacements en rampant au sol. De plus en plus, il perfectionne sa technique et peut se tirer avec une main et pousser avec la jambe opposée en alternant les deux côtés de manières égale. Il essaie de pousser les fesses vers le haut pour prendre la position à 4 pattes sans être capable d’avancer ainsi. Il améliore ses transitions de mouvements et commence à s’asseoir seul sur 4 pattes. Il tente de se tirer avec les bras en position debout en prenant appuis sur des meubles.

Lorsqu’il atteint son huitième mois, il ne tient plus en place pour jouer. Il se déplace en rampant ou amorce les déplacements à 4 pattes. S’il joue assis, il est stable pour se retourner et attraper les jouets sur les côtés, peu importe la position de ses jambes. S’il tombe sur le côté, il est apte à se protéger en se retenant avec la main. Il commence à se tirer pour prendre la position à genoux et se tire sur les meubles pour se lever debout. Dans cette position debout, le support de ses mains est encore essentiel pour garder son équilibre, il garde également les pieds très élargis et les fesses sorties pour rester stable. Il marche lentement le long des meubles lorsqu’il est plus stable sur ses jambes. Lors de son neuvième mois, il améliore de plus en plus ses derniers acquis. Il marche aisément à 4 pattes et tente de monter des petits bancs ou des marches d’escaliers, il sera toutefois incapable d’en redescendre seul. Il sera plus stable debout avec appui sur un meuble et à se déplacer de côté.

Le dixième mois est associé à la variété et l’harmonie des mouvements. Toutes les positions sont alors possibles, l’enfant est complètement indépendant pour ses transferts de position au sol, il s’assoit seul de la position couché et à 4 pattes et lorsqu’il joue assis, il est apte à se rattraper avec la main dans toutes les directions. Sa posture debout avec appui est plus droite, il se tient mieux sur ses jambes avec les pieds moins écartés, il redresse son tronc et ses hanches et se déplace avec plus d’aisance le long des meubles. Il marche de manière robotique avec vous lorsque vous le tenez par les deux mains. Portez attention à la manière dont ses pieds sont déposés au sol. S’ils sont pointés et que votre enfant ne dépose pas le talon, c’est qu’il est alors trop tôt pour faire cette activité de marche avec lui.

Durant le onzième et puis le douzième mois les étapes se confondent progressivement. Votre enfant commence à s’assoir sur des petits bancs et est capable d’en redescendre seul. Il joue dans la position accroupie et se relève sans aide de ses bras. Sa position de jeu préférée devient la position debout où il est capable de jouer avec ses deux mains sans appui. Éventuellement, près de ses 1an, votre enfant amorce la marche indépendante avec les bras levés sur les côtés et les pieds placés en large base pour assurer sa stabilité. Son équilibre est précaire, mais plus les semaines avancent plus il développe son habileté à conserver son équilibre. À l’approche du treizième mois, il prend de l’assurance et sa posture à la marche est moins fixe et plus près de votre posture à la marche. Il est normal de constater que ses pieds sont affaissés au sol. Son arche plantaire se formera progressivement à être debout et à marcher. Cela ne l’empêchera pas de prendre de la vitesse et de vouloir commencer à courir un peu. Si vous souhaitiez vous remettre en forme, votre petit sera la première raison de recommencer à courir, car il ne vous laissera pas de repos!

Nous souhaitons vous avoir fournis des informations pertinentes et utiles pour le développement moteur de votre enfant et son acquisition de la marche. N’hésitez pas à nous contacter si vous vous interrogez encore sur votre enfant et son développement.

Sabrina Perron-Singh pht M.Sc
Experte en physiothérapie pédiatrique
Clinique Physiothérapie Boisbriand

TOUS DROITS RÉSERVÉS PHYSIOTHÉRAPIE BOISBRIAND 2019